La place de travail fixe est-elle dépassée

« Je n’ai pas de place de travail fixe et je m’en réjouis! Mon bureau se trouve là où je pose mon stylo, à ce moment, mes collègues de travail savent que je suis au travail! » C’est en substance ce qu’a dit le grand patron des CFF , lors de l’inauguration du nouveau siège des CFF au Wankdorf à Berne à la fin de la semaine passée. Changer chaque jour de place de travail, ne plus avoir la photo de sa petite famille à droite, la plante verte à gauche et le même vis-à-vis, est-ce vraiment un avantage pour une entreprise? Les salariés doivent-ils faire preuve d’une telle souplesse? Quels sont les arguments qui pèsent pour ou contre cette organisation du travail?

Débat entre Ursula Gut, associée et directrice chez Vicario consulting, et Luca Cirigliano secrétaire central de l’Union syndicale suisse (USS). Ecouter le débat