Négliger les femmes, c’est limiter l’innovation suisse

L’innovation suisse est compromise. Une des raisons serait la faible représentation des femmes dans les sphères décisionnelles.

Les entreprises sollicitent encore trop peu les femmes. En effet, le sexisme du boys’ club entretient un système de vase clos stérile qui limite les champs d’affaires et d’investisseurs. Des chercheurs saint-gallois ont fait un calcul frappant : la présence de deux femmes dans les fonctions dirigeantes améliore significativement la croissance et la rentabilité.

Les branches « techs », mais également l’industrie, pratiquent particulièrement les stéréotypes féminins négatifs. Effectivement, beaucoup de femmes y voient leur crédibilité régulièrement remise en question. Une explication partielle serait l’accès restreint aux opportunités de réseauter en soirée, en raison des responsabilités domestiques et familiales. Article complet : Le Temps

Vicario Consulting s’engage activement depuis 20 années pour une meilleure mixité de genres dans les entreprises suisses. Ainsi, nous fournissons des interventions sur-mesure calquées sur votre réalité. Nous organisons, entre autres, des structures de mentoring, des sensibilisations pour les cadres ou encore l’accompagnement d’un changement de politique de relève.

 

Posted in: