Plaidoyer pour l’altruisme dans le monde du travail

Avoir de la considération pour autrui est une approche très pragmatique.

Le docteur en génétique cellulaire et moine tibétain, Matthieu Ricard, affirme que l’altruisme est plus présente dans la vie de tous les jours qu’on ne le réalise. Les études montrent que près de 60% des gens sont prêts à coopérer. Au-delà d’apparaître comme une « belle utopie », cette attitude est une solution pragmatique pour rétablir le dialogue et forger un langage commun. Qu’elle se situe à un niveau interpersonnel ou à l’échelle plus large de nos entreprises ou de nos sociétés.

Parfois perçu comme un peu naïf, le fait de démontrer de la bienveillance, de la compassion et de la bonté rapproche les gens. Attention: cela ne signifie pas se présenter comme passif et facilement manipulable. On peut tout à fait se montrer ferme, fort et bienveillant à la fois.

Ainsi, il ne s’agit pas de faire des gestes d’altruisme contre son gré. Mais bien de s’ouvrir aux autres et leur faire confiance. Cette pratique peut se développer à un niveau individuel, comme le démontrent les neurosciences, mais également à un niveau collectif, par un changement de culture.

Vidéo complète: Le Monde [6:37]

Et si nous entretenions davantage de bienveillance et d’altruisme en entreprise? Que pourriez-vous faire pour réaliser une action sincère, tournée vers des collègues, clients ou partenaires? Et comment vous sentez-vous après l’avoir fait? Nous faisons le pari d’un sentiment réconfortant de mieux-être et de rapprochement, autant chez l’autre personne que chez vous!